Le bug de l'IT à la française

Fabbook Life and Dev

L'industrie logicielle en France souffre de quelques bug. Exprimer un problème c'est déjà la moitié du chemin pour le résoudre. Attention ce billet risque exprime un point de vue très personnel et j'invite les âmes sensible et les chef de projet à passer leur chemin ;-)

Bug 0: Les logicielles sont essentiellement écris par des junior

Avoir des développeur junior peut être vraiment profitable, ils peuvent permettre d'apporter un regard neuf sur certaines technologies ou services. Mais pour que la relation soit gagnante-gagnante il faut être en mesure de les accompagner et les faire progresser.

Cela demande du temps et des compétences, il faut pouvoir faire des revues de code, faire du pairing etc…

“Lâcher” une équipe de développeur junior pour un projet me parait inconscient. Je pense que ce genre d'équipe sera toujours en mesure de livrer un produit fini. Mais la dette technique que le projet va prendre sera très importante. Et à moyen terme le projet sera d'une difficulté simplement hallucinante.

En france le code est essentiellement écris par des développeurs juniors car cela coute moins cher sur le court terme et de toute façon les bon développeurs sont victime du bug suivant.

Bug 1: A 30 ans il faut être chef de projet

Et oui si passé 30 ans vous dites dans un diner que vous écrivez encore du code pour gagner votre vie, les gens vont vous regarder de travers.

Mais c'est justement à partir de 30 ans que l'on commence à coder de manière à peu près correct et soudainement il faut faire un autre travail.

Et que l'on soit bien claire les compétences pour être un bon développeur et être un bon chef de projet n'ont absolument rien en commun. Est il possible que par magie ces compétences apparaissent une fois le nouveau titre acquis ?

Il semblerait que cette croyance demeure.

Bug 2: Les décideurs n'écrivent plus de code depuis au moins 10 ans

En France j'ai eu la chance de croiser des DSI, des responsables de production, des architectes etc … Ce que ces gens avaient en commun (à part de rare exception) c'est que ces derniers n'avaient pas écris de code depuis au minimum 5 ans et 10 ans en moyenne. Et ces gens là prennaient les décisions les plus importantes pour les projets. Ce serait acceptable dans un monde où les technologies n'évoluent pas et ne changent pas toutes les années. Mais les technologies et l'industrie logicielle évoluent à une vitesse folle et ce que je pensais vrai peut être faux l'année d'après. Regardez l'évolution des framework javascript (ExtJs, BackboneJs, Angular 1 & 2, ReactJs, etc… )

Les connaissances technologiques peuvent être dépassé après 1 ou 2 ans alors comment peut on prendre des décisions adapté quand notre dernière ligne de code date est déjà daté de 10 ans ?

Du coup les décisions des DSI sont influencé par les commerciaux qui passent par leur bureau et qui vendent des technologies parfois complétement inadapté à l'entreprise.

Bug 3: Faire une carrière technique est impossible

Un effet secondaire du bug 0 et 1 est qu'il est difficile de faire une carrière purement technique. En effet un développeur qui a 10 ans d'expériences coute beaucoup plus chère qu'un jeune diplomé.

Mais préferiez vous conduire une voiture faite par des ingénieurs expérimenté et qualifié ou par des jeunes étudiants ?

Et comme notre travail est en un sens très artisanal, chaque année passé à l'exercer nous rend meilleur et plus efficace. Alors pourquoi ne pas payer un peu plus pour un avoir un meilleur produit au final ? C'est encore un mystère pour moi.

J'espère avoir tord

Voilà un bref aperçu de ma vision de l'IT et j'espère tellement avoir tord et que de nombreuse entreprises ne suivent pas ce modèle que je viens de décrire. Si vous avez une expérience plus heuereuse en France partagez votre histoire pour savoir si certain pan de cette industrie obéissent à d'autre règles.