J'ai un vieux telephone

Fabbook Life and Dev

J'ai un téléphone de merde et je vous emmerde

Je suis assis à une table, j'ai mal à la tête, cette salle est pleine à craquer, tout le monde parle, je veux sortir. Tout à coup mon téléphone sonne, je sors mon vieux nokia 3310 de ma poche : “Ecoute je te rappelle plus tard, je ne suis pas disponible…”

Une fois que j'ai remis mon téléphone dans ma poche, un grand silence. Quel calme enfin … Mais les gens me regardent tous comme s'ils avaient vu un fantôme. Un convive plus courageux que les autres finit par briser le silence : “T'as pas de smartphone ? Mais pourtant, tu es dans les nouvelles technologies…”, un autre reprend “Comment peux-tu développer ou utiliser des applis si tu n'as pas de smartphone?” ensuite un flot venant de toute part: “Mais tu es complétement deconnecté”, “Il faut vraiment que tu passes dans le 21ème siecle”, “Mais c'est tout naze un vieux téléphone, tu ne peux même pas faire de photo” Je lève la main et je dis “J'ai un téléphone de merde et je vous emmerde…”. Je repère dans l'assistance un mec avec un T-shirt “sauvons la forêt vierge” et un I-phone 5s dans la main. Je m'approche de lui en parlant de plus en plus fort, “Et plus particulièrement toi, l'écolo à la con”

J'arrive en face de l'écolo

“Tu vas bien m'écouter, la course à la consommation des smartphones est un véritable désastre pour l'humanité au sens large du terme, aussi bien pour l'environnement si chère à ton coeur, que pour des populations humaines. Tous les smartphones sont conçus pour être changé dans l'année qui suit son achat, soit par une obsolescence programée des logiciels, soit par un nouveau design qui fera passer l'ancien pour plus vieux qu'il ne l'est. Ensuite comme tout matériel électronique, il y a énormément de composants précieux à l'intérieur. L'extraction, la transformation et le transport ont un impact très fort sur notre environnement. En encourageant la consommation à outrance de ces produits, je pollue, et j'encourage des conflits dans certains pays pour l'approvisionnement de ces matières premières spécifiques. Et je ne parle même pas du recyclage qui est un véritable cauchemard.” le baba cool range son téléphone et regarde ses pieds, “Heu … Oui mais je l'ai acheté dans une boutique bio.” Mon regard est ensuite attiré par un type qui regarde tout autour de lui et qui a l'air complétement parano. Je m'avance doucement, et je commence “et toi aussi, putain de parano”

Une fois en face du parano

“Tu sais quoi tu as raison d'être parano, le smartphone d'aujourd'hui c'est toute la puissance de la technologie moderne au service de l'espionnage des masses. Et même sans être parano, que des entreprises sachent à tout moment ce que je fais, ou je suis, ce que je pense est intolérable. Il faut être sacrement naif pour s'imaginer que la récolte de ses données est faite dans l'intérêt du plus grand nombre. Bref, je ne veux pas me faire espionner d'avantage que je ne luis déjà, pas la peine d'avoir un espion dans la poche.” Le parano a l'air paniqué mais tente quand même de se rassurer “Oui mais c'est pour nous protéger du terrorrisme, hein ?”. Je rigole et lache “tu savais qu'il n'a pas été prouvé que la surveillance des masses avait déjoué le moindre acte de terrorisme…. tu te sens plus en sécurité maintenant ?”. Le parano part en courant, durant sa course il bouscule un type avec un T-shirt du Che et un smartfone samsung dans la main. Tient en voilà un qui essaye de se la jouer rebelle, “et bouge pas le révolutionnaire”

Arrivé face à l'anticonformiste

“Alors écoute moi bien le rebelle de carnaval, il n'y a rien de plus conformiste à l'heure actuelle que d'avoir un smartphone. Et l'idée d'avoir un smartphone, me donne l'impression de rejoindre un troupeau de moutons qu'on a éduqué à bien consommer ce qu'on leur dit d'acheter. Si aujourd'hui, Tu veux te distinguer n'essayes pas de ressembler à Steeve ou Bill, sois toi même !!!” Le Che se décompose mais sort: “attends je suis sur Android, c'est plus subversif” et je répond “Tu as raison Google c'est vachement des rebelles, ça n'a rien à voir avec Apple” Le Che ne fera pas de révolution cette année mais je vois un développeur avec un T-shirt “Ruby is love”. Il cache discrètement son téléphone mais trop tard, j'ai deux mots à lui dire…

Devant l'autre développeur

“Ecoutes mon petit pote, je passe le plus clair de mon temps sur des ordinateurs pour gagner mon salaire, le peu de temps qu'il me reste, dois-je vraiment le passer sur un autre ordinateur ? plus petit ? Je ne crois pas … De plus, même s'il m'arrive de développer des applications pour ces terminaux, suis-je obligé de les acheter?” Timide il avance, “mais on peut lire ses mails tout le temps”, je le regarde dans le blanc des yeux et lui dis “Es-tu marié avec ton travail ? Moi non, et même si j'aime ce que je fais cela ne justifie pas d'être un esclave.” Les yeux du développeur deviennent subitement bleus et j'apperçois qu'une “erreur fatale” vient de se produire. Juste le temps de m'approcher d'un type avec des googles glasses, une I-watch et deux smartphones dans les mains.

En face du technophile

“Quel est l'intérêt d'avoir la puissance de calcul et toute la connaissance mondiale, 24h/24. Quand la plupart du temps les gens utilisent la dite puissance pour jouer à candy-crush ou angry bird. Est ce que tous les progrès sont de véritables progrès. Je m'explique, est-ce vraiment une bonne chose d'avoir une voiture que l'on utilise tout le temps si à la longue l'on termine en gros tas, incapable de se déplacer sans elle. Peu de personne en ont un usage constructif de toute manière. Et surtout pas toi avec tes jouets pour adultes.” Si avoir un smartphone nous rend incapable de nous repérer, lire des cartes, communiquer avec des gens réels, peut-on vraiment parler de progrès ? Le personnage commence à pleurer mais enfile une tétine connecté à son I-phone pour se rassuer. Je m'arrête et vois un type avec un fouet accroché à son pantalon et un smartphone de l'autre coté

Je m'approche de l'aventurier

“Alors Harrisson Ford tu fais quoi avec ce truc? Vois-tu mon téléphone pourri est bien mieux adapté à l'aventure que toi, il peut rester chargé une semaine, il peut tomber de plusieurs metres et s'en remettre. je téléphone lorsque j'en ai besoin, il n'a pas besoin de mise à jour. Il s'allume et s'éteint instantanément. Je sais toujours lire une carte routière, ou dessiner des plans car je ne suis pas devenu paresseux à cause de mon smartphone. Tu crois que tu seras capable de faire une dernière croisade depuis que tu as ton smartphone ?” Visiblement la provocation et trop forte, il lance son fouet et s'enfuit accroché au manche. Je vois un type qui est encore plus mal habillé que moi mais qui a un smartphone dernier cri.

en face du pauvre

“Tu m'as l'air moins riche que moi, franchement un smartphone c'est cher, ça se casse, ça se fait voler et c'est dépassé en moins de 6 mois. Faire la course coute cher, beaucoup trop cher pour ce que ça rapporte. J'ai d'autre truc à faire avec mon argent. Il me répond "oui mais quand j'ai un smartphone je me sens moins pauvre” là je dois dire “prends la pilule rouge, ça va te faire mal mais au moins tu verras qu'on est pas riche avec ce qu'on possède mais avec ce qu'on est” Finalement je repense à tout ce que je viens de dire mais …

Est-ce vraiment à moi de me justifier ?

Je trouve finalement assez étrange de devoir me justifier. Finalement, j'ai décidé de choisir mes propres besoins, mon choix est basé sur des considérations pragmatiques, militantes et sécuritaires. Quand est-il des “heureux” propriétaires de smartphone? Quel usage justifie vraiment la pocession d'un tel appareil et surtout un renouvellement tous les 6 mois? Est-ce vraiment moi qui doit me justifier de ne pas avoir de smartphone?

Soudain le smartphone sonne et me réveille brutalement, je suis dans mon lit dégoulinant de sueur, quel horrible cauchemard. Je regarde l'écran de mon smartphone et l'approche de ma bouche, et je lui susurre “j'ai révé que je voulais me séparer de toi et que je trouvais pleins d'excuses étranges, rassure-toi on s'aimera toujours et rien ne pourra nous séparer” Un petit sourire se dessine sur l'écran du smartphone …